Des masques pour nos hôpitaux

Masques Covid-19 par Laissons Lucie Faire

Pandémie oblige, je vais aujourd’hui vous faire un petit billet sur un sujet bien d’actualité, les masques en tissu. Pas très fancy fancy comme thème… On sortira les paillettes un autre jour.

On le sait, le personnel soignant, en première ligne dans cette crise sanitaire, manque cruellement de masques. Délocalisation de la production, mauvaise anticipation de nos politiques, détricotage du système de santé à force de coupes budgétaires ces dernières années… Voilà la situation en Belgique. La France est logée à la même enseigne et j’imagine qu’il y a beaucoup d’endroits où ce n’est pas mieux, voire où c’est pire. On ne va pas revenir là-dessus, le but de mon billet n’est pas de parler politique mais bien couture.

Vous l’avez sûrement vu sur les réseaux sociaux, de nombreuses couturières (et quelques couturiers aussi) se sont mis à la fabrication de masques en tissu. J’ai décidé moi aussi d’apporter ma petite contribution en rejoignant le groupe Facebook Des masques pour Namur. Il s’agit d’un groupe privé, réservé aux couturier.ère.s désireu.x.ses de coudre des masques en tissu à destination des hôpitaux namurois. D’autres initiatives du même genre ont vu le jour dans d’autres régions, notamment Liège et Malmédy pour la Belgique.

J’ai donc déjà cousu et livré 40 masques. Le modèle a été mis au point par la fondatrice du groupe, en collaboration avec les hôpitaux afin de correspondre parfaitement à leurs attentes. Il est très proche du tuto mis à disposition par le SPF santé. Le masque consiste en une « pochette » rectangulaire comprenant trois plis sur le devant et trois plis à l’arrière. Il se fixe à l’aide de 4 liens. Pour un usage en milieu hospitalier, une fibre stérile sera glissée à l’intérieur du masque. Les particuliers peuvent y glisser un filtre à café ou une lingette dépoussiérante antistatique (apparemment, ça fonctionne très bien).

Masques Covid-19 par Laissons Lucie Faire

Vu que les masques réalisés au sein de ce groupe sont destinés au milieu hospitalier, le cahier des charges est très précis. Le tissu doit être blanc et 100% coton puisqu’il sera stérilisé à haute température. Les mesures renseignées dans le patron doivent être respectées scrupuleusement. Aucun fil ne peut dépasser et il est dès lors essentiel de redoubler d’attention pour obtenir un travail parfaitement soigné.

Pour ma part, ne possédant pas de grands coupons de coton blanc répondant au cahier des charges dans mon stock de tissu, j’ai utilisé un drap de lit ancien, qui je pense appartenait à mes grands-parents. Ma grand-mère ne m’en aurait pas voulu, elle était infirmière 😉 J’ai décousu la jolie bande de broderie anglaise qui bordait le drap et je l’ai gardée précieusement, pour de futurs projets. Je m’écarte un peu du sujet de départ, mais en utilisant ces draps oubliés depuis longtemps, j’ai pu me rendre compte de la qualité des tissus anciens. Malgré les décennies et les centaines de lessives, le coton, bien épais, est resté impeccable. Je n’aime pas les « c’était mieux avant » (avant y’avait pas le coronavirus mais y’avait la grippe espagnole, la guerre, les camps de concentration, la colonisation, Tchernobyl… c’était pas « si mieux » que ça…) Mais là quand même… c’était mieux avant ! 🙂

Pour les liens, qui nécessitent beaucoup de tissu, j’ai utilisé des serviettes anciennes. J’avais commencé par utiliser les restes d’une housse de matelas Ikea abîmée mais les liens se déchiraient. Vous voyez que c’était mieux avant !

Masques Covid-19 par Laissons Lucie Faire

L’utilité des masques en tissu fait l’objet de controverses. Ils ne remplacent bien sûr pas les masques chirurgicaux et les masques ffp2, mais selon le milieu hospitalier, « c’est mieux que rien » (c’est malheureux qu’on en soit là… pas de politique on a dit !) Si vous voulez vous faire une opinion en toute connaissance de cause, filez lire l’excellent article de Couture et paillettes (ingénieure textile la journée et couturière le soir, elle sait donc de quoi elle parle) que beaucoup d’entre vous ont sûrement déjà lu. 

Masques Covid-19 par Laissons Lucie Faire

Il faut compter une bonne demi heure pour la réalisation d’un masque, soit un peu plus de 20 heures de travail pour 40 masques. Autant vous dire que ces derniers jours, mes soirées et débuts de nuit ont été bien occupés !

J’ai décidé de faire une pause de quelques jours pour retrouver des soirées un peu plus légères et faire un peu de couture pour moi (pour mes filles en fait). J’ai encore un grand drap blanc qui m’attend donc je remettrai le couvert pour une série de masques dans quelques jours. Ça sera l’occasion d’écouter un peu de bonne musique et quelques podcasts 🙂

Pour résumer, un petit récapitulatif des liens utiles si vous souhaitez vous lancer dans la réalisation de masques :

Merci au personnel de soin, énormes bisous à eux de très loin (et plus particulièrement à ma grande sœur qui est en toute première ligne) et à tous les travailleurs pour qui le confinement n’est pas possible.

À bientôt !

Masques Covid-19 par Laissons Lucie Faire

 

6 réflexions sur “Des masques pour nos hôpitaux

  1. Pingback: Patron de couture pour réaliser un masque | L'actualité de Lunesoleil

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s