Gigoteuses Ava

Gigoteuse Ava

Moi qui adore le magazine La Maison Victor, j’ai sauté de joie quand j’ai découvert les modèles pour bébé des derniers numéros. Celui de mars-avril 2015 propose la gigoteuse Ava, un très joli modèle d’An Kuppens, créatrice invitée de cette édition et fondatrice de la marque Straight-Grain.

La gigoteuse étant un indispensable de l’attirail « mini moutard », je ne pouvais pas passer à côté. Et puis tant qu’à faire, autant en coudre deux, soyons fous !

Pour la première version gris souris à pois, j’ai respecté le patron à la lettre. Le tissu extérieur est un coton puisé dans mon stock (acheté il y a longtemps au Stoffenspektakel de Namur) et l’intérieur est en polaire tout doux gris clair (Les Tissus du Chien Vert). Les boutons roses sont de récup.

Gigoteuse Ava

J’ai très légèrement adapté le patron pour la deuxième version à petites étoiles en supprimant les plis du devant et en ajoutant une découpe sur le devant pour obtenir un effet bicolore. Les tissus extérieurs sont un polaire saumon (découpé dans un plaid acheté 3,50 € chez Aldi… économique !) et un coton à étoiles vu et revu ici (Les Tissus du Chien Vert), rentabilisé jusqu’à la moelle… et il m’en reste encore donc c’est pas fini !

Gigoteuse Ava

Le tissu intérieur est un coton blanc tout simple également issu de mon stock. Pour cette version, que je voulais un peu plus chaude, j’ai ajouté une triplure en ouatine. Ouatine + polaire, c’est la gigoteuse sauna ! Les boutons ont fait place à des pressions, posées par le Lieutenant parce que moi je suis un peu cruche en la matière. Blocage psychologique ? Neurones en perdition ? Deux mains gauches ? Je ne sais pas…

Gigoteuse Ava

La créatrice recommande d’utiliser des fermoirs invisibles. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?… J’ai préféré opter pour des fermoirs traditionnels, plus costauds et surtout bien plus faciles à poser dans ce type de modèle avec doublure.

Si ma petite fille est aussi remuante dans sa gigoteuse que dans mon bidou, la gigoteuse en question aura bien mérité son nom. Le Lieutenant a bien rigolé quand je lui ai dit qu’on appelait aussi ce type de petit sac de couchage « turbulette », trouvant cette dénomination presque aussi saugrenue que les qualificatifs que j’appose aux couleurs : « greige », « taupe », « vert d’eau », »mais non ça c’est pas pistache, c’est amande, enfin tu vois bien la différence… ». Le vocabulaire masculin est manifestement plus basique que le féminin. Quel ennui !

S’il vivait 24h/24 avec une petite boxeuse dans son ventre – à moins qu’elle ne soit catcheuse ? – il comprendrait probablement le sens de turbulette.

Les Gigoteuses vues de dos.
On s’en fiche un peu, c’est mon souci de l’exhaustivité qui s’exprime. 

15 réflexions sur “Gigoteuses Ava

  1. Les turbulettes sont très choupis… mais tu devrais en faire une troisième ça sert d’avoir de la rechange😉
    Et je me souviens que moi aussi j’avais une fifille qui faisait de la zumba dans le bidon et 5 ans plus tard elle ne tient toujours pas en place😉
    Bon courage !!!

      • Ah un bb c’est petit mais la logistique est inversement proportionnelle😉
        Sinon j’adore aussi la maison Victor (et j’ai plein d’en cours et de projets) mais le bon plan pour les bb et les enfants ce sont les HS spécial enfants de Burda.
        J’en ai un depuis des années et j’y trouve toujours plein de patrons et d’idées !!

  2. Elles sont trop belles! J’aime encore plus la deuxième, je ne suis pas fan des plis qu’ils proposent (flemme?😀 )
    Prends soin de ta petite boxeuse😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s