J’ai mon blazer… et mon diplôme !

Blazer Burda - Laissons Lucie Faire

Mon tout premier blazer… et mon tout dernier exercice de cours.

Le modèle est un Burda (janvier 2014, modèle 120, coupé en taille 38). C’est une veste assez classique, un peu cintrée, avec col tailleur, fente et poches passepoilées à rabats. Quelques beaux défis techniques. J’aime beaucoup ma veste, mais je ne suis pas très inspirée pour ce billet. Mon clavier qui d’habitude crépite a décidé aujourd’hui de rester muet. Il est peut-être temps qu’il prenne des vacances, et moi aussi par la même occasion !

Deux ou trois mots quand même sur la coupe :
Cette veste est bien ajustée et les poches sont implantées assez bas. Le modèle est assez court et conviendra à mon avis mieux à des petites statures (1m60 dans mon cas). J’ai ajouté des épaulettes et, comme d’habitude, j’ai dû raccourcir les manches.

Le tissu vient des Tissus du Chien Vert. Il s’agit en fait d’une toile. Oui oui, un calicot, cette toile de coton grossière bon marché utilisée pour tester un modèle avant de couper le « beau » tissu, en mode brouillon. Je cherchais un tissu clair mais pas blanc, et c’est celui-là qui m’a plu. Faut croire que j’ai des goûts simples (j’entends le Lieutenant qui se marre au fond…)

Je l’ai passé en machine à 40° puis au séchoir pour le faire rétrécir et voir comment il allait se comporter. Un traitement bien plus rude que celui que je réserve à ma veste, bien entendu. Et il s’est fort bien conduit le coco ! Le seul petit bémol est qu’il se froisse assez vite, mais ça donne un petit effet chiffonné proche du lin, pas dérangeant. À 5 euros le mètre, ça valait le coup. Inutile de préciser que la doublure a coûté deux fois plus cher. Le vrai luxe est celui qui ne se voit pas…

Blazer Burda - Laissons Lucie Faire

Voilà, c’était mon dernier exercice chez Les Cousettes. Me voilà maintenant diplômée. Après quatre années de cours, j’en ai appris des choses ! D’autant plus que je suis partie de zéro : il y a quatre ans, je ne savais pas enfiler une machine à coudre… Je ne savais même pas qu’il fallait deux fils pour faire une couture machine…

Est-ce que pour autant je vais arrêter les cours ? Oh que non ! Je prévois quelques années de perfectionnement. Combien, je ne sais pas encore. Il y a tellement de choses à apprendre🙂 Mes copicousettes ne seront pas quittes de moi aussitôt !

Si vous suivez Aurore, vous aurez pu voir que le concept « Les Cousettes » est en train d’évoluer. Adieu l’atelier namurois (petit pincement au cœur… tellement de souvenirs !), et bonjour la « Couturmionnette« . On vous en dira plus prochainement.

D’ici là, je prépare ma valise (et celle de Cracotte, le lit pliant, la poussette, le porte-bébé, tout le matos… une expédition je vous dis !) et je prends le large quelques semaines.

À bientôt !

4 réflexions sur “J’ai mon blazer… et mon diplôme !

  1. Elle est vraiment superbe cette veste !!! Le tissu est très joli en plus !!! Et vraiment, c’est un beau projet d’aboutissement !!! J’espère que tu trouveras encore plein de belles choses à apprendre dans tes cours de perfectionnement !!! Et surtout, bonnes vacances !!!

  2. Vraiment très joli ton blazer!! Bravo.
    Et pour le tissu, le calicot que l’on trouve sur le marché aujourd’hui peut réellement passer pour un bon tissu pas comme celui qu’on trouvait il y a +/- 20 ans, y avait toutes des taches brunes😦
    Félicitations pour ton diplôme et bonnes vacances.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s