Couture Vintage, la blouse des années 80

Blouse Burda vintage 80's par Laissons Lucie Faire

Certains se demanderont probablement si je suis tombée sur la tête, mais non je vous assure, tout va bien. J’ai juste décidé de me coudre une blouse années 80. Pas une blouse inspirée des années 80, auquel cas, on ne parlerait pas de couture vintage mais bien de couture rétro. Non non, un véritable et authentique modèle venu tout droit des eighties.

Blouse Burda vintage 80's par Laissons Lucie Faire

Allez c’est parti, on fait péter les épaulettes !

Je n’en ai pas encore beaucoup parlé ici, mais parmi mes nombreuses passions, il y a le vintage. Vaisselle et meubles anciens, sacs à main de vieilles dames, vestes de tailleur ultra bien coupées des années 60, foulards en soie fleuris des années 70… J’ai l’immense chance d’avoir pu récupérer de nombreuses pépites chez mes grands-parents, mes parents et quelques proches. De temps en temps je chine, mais plutôt rarement parce que je possède déjà pas mal de choses et qu’on ne peut quand même pas pousser les murs ma bonne dame !

Parmi les décennies passées, j’ai toujours eu un faible pour les années 80, voire même un peu de nostalgie. C’est pourtant une décennie que j’ai très peu connue puisque je suis née en 1986. Probablement que cela fait écho à des souvenirs enfouis, ces sensations diffuses héritées de la toute petite enfance, floues, lointaines et pourtant bien ancrées dans l’inconscient.

Adolescente, j’avais trouvé une compilation de tubes des années 80 dans la collection de CD de mes parents. Un ovni perdu au milieu des suites de Bach, des sonates de Schubert et des préludes de Chopin. Je pense qu’ils avaient dû la recevoir en achetant du café ou quelque chose de ce genre. Je l’ai beaucoup, beaucoup écoutée et je pense que je la possède toujours, quelque part dans un carton oublié. Aujourd’hui, j’ai remplacé mon bon vieux CD par une playlist spotify que j’alimente en fonction de mes (re)découvertes. Et s’il y a eu la musique, que dire du cinéma ! Vers 11-12 ans, je regardais en boucle La Boum et L’Étudiante, des films qui ont nourri mon imaginaire de pré-ado. À l’époque, le concept de pré-ado n’existait d’ailleurs pas, à 11 ans on était encore qualifié.e d’enfant. En regardant Cracotte aujourd’hui, j’ai l’impression qu’au XXIe siècle, la pré-adolescence commence à 4 ans et demi.

Si dans mes jeunes années je pouvais assumer sans trop de honte mon intérêt pour la musique et les teen movies des 80’s, pour la mode, c’était une autre histoire. En effet, durant mon adolescence, soit au début des années 2000, la mode des années 80 était le comble de la ringardise. Aujourd’hui, le comble de la ringardise, c’est d’utiliser le mot « ringardise ». Je fais une petite parenthèse, mais les années 2000 sont justement à mon sens une décennie de totale errance stylistique. Mais bon, nous en reparlerons dans 20 ans quand les modeuses s’arracheront bottes blanches ultra pointues en simili cuir, survêtements peau de pêche rose pâle et ceintures à strass dans les boutiques branchées.

« Branché » c’est ringard aussi, non ? Bah, foutue pour foutue…

Le modèle

Le patron est un Burda, le n° 6771, que j’ai reçu. Le modèle est un peu entre la blouse et la chemise, avec une coupe ample, des manches bouffantes très très larges et très resserrées aux poignets, des petits plis sur le devant et le dos et bien sûr, des épaulettes ! Pas d’années 80 sans épaulettes !

Blouse Burda vintage 80's par Laissons Lucie Faire
Blouse Burda vintage 80's par Laissons Lucie Faire

3 versions sont proposées pour le col. J’ai choisi l’option « double col pelle à tarte », qui consiste donc en la superposition de deux cols, ce qui est plutôt original vous en conviendrez. Le modèle comportait normalement une lavallière, autre élément caractéristique des années 80, mais j’ai laissé tomber. Je n’assume pas le côté Margareth Thatcher à ce point là. Et puis la lavallière, c’est parfait pour une business woman qui se déplace en limousine conduite par un chauffeur et navigue entre rendez-vous d’affaires et séances d’aérogym en club privé. Mais pour une jeune maman qui passe le plus clair de son temps libre à jouer avec ses enfants à quatre pattes dans le salon, à cuisiner, faire la vaisselle et le ménage (dream life), la lavallière, c’est pas pratique.

Blouse Burda vintage 80's par Laissons Lucie Faire
Blouse Burda vintage 80's par Laissons Lucie Faire

Pour le reste, je n’ai rien changé au modèle, que j’ai réalisé en taille 38. J’ai juste ajouté un morceau de biais pour terminer l’encolure. En effet, le modèle comprend une parementure pour le devant, qui remonte jusqu’à la couture d’épaule… et puis plus rien. Pas de parementure pour le dos, et pas de pied de col non plus. Je n’ai pas compris, j’ai pensé qu’ils avaient peut-être oublié de dessiner une pièce sur la planche mais rien n’est mentionné non plus dans la marche à suivre. En fait, ils se sont juste dit « démerde-toi ! » J’aurais pu dessiner moi-même une parmenture dos, mais j’avais un joli biais mauve assorti à mon tissu et j’avais envie de tenter un truc. Le résultat est plutôt pas mal.

Blouse Burda vintage 80's par Laissons Lucie Faire
Blouse Burda vintage 80's par Laissons Lucie Faire

Le tissu

Le tissu imprimé est un coton mélangé dont je ne connais pas la composition exacte, ce qui est souvent le cas avec les tissus vintage. Il est extrêmement léger, souple et doux. Le mauve est une de mes couleurs préférées. Avec les touches de bleu canard et de blanc des petites fleurs, je trouve cet imprimé très joli même si un peu « vieilli » (tout est relatif, et de toute façon en matière de mode, tout revient). Compte tenu du style d’imprimé et du fait que ce tissu m’a été offert par la grand-mère du Capitaine, je pense qu’il doit dater des années 80, mais sans certitude.

Blouse Burda vintage 80's par Laissons Lucie Faire
Blouse Burda vintage 80's par Laissons Lucie Faire

J’ai coupé le col blanc dans un drap ancien, un rescapé qui n’a pas fini en masques. Les boutons en nacre sont vintage aussi. Je les avais trouvés en brocante il y a plusieurs années. Par bonheur, il me restait une bobine de fil mauve assorti au tissu. Je n’ai donc dû acheter que les épaulettes (trouvées chez Veritas). Soit un total de 2,99 euros pour une pièce unique, de qualité (c’est pas très modeste, mais avec l’expérience je pense être arrivée à niveau de finition très qualitatif), qui donne une seconde vie à des matériaux de récup… et qui claque ! On aime ou on n’aime pas, et je peux vraiment comprendre qu’on n’aime pas, mais il faut bien avouer que ce modèle claque.

Blouse Burda vintage 80's par Laissons Lucie Faire

Bilan

J’ai douté énormément avant de me lancer et à toutes les étapes du montage de mon vêtement. Mais finalement j’aime beaucoup. Au moins, avec ce patron vintage et ces tissus de récup, je peux assurer sans prendre trop de risques que j’ai réalisé une pièce absolument unique (les plus vilains diront « encore heureux qu’elle est absolument unique ! »)

La réalisation de ma blouse années 80 m’a donné envie d’exploiter davantage ma collection de patrons des années 60 à 90 et d’enrichir celle-ci. C’est sûr, il y aura encore de la couture vintage ici et j’ai hâte de pouvoir écumer les puces de couturières (en attendant je flâne sur Etsy).

Blouse Burda vintage 80's par Laissons Lucie Faire

Bisous à tous !

7 réflexions sur “Couture Vintage, la blouse des années 80

  1. Ta blouse est très sympa, c’est une chouette idée de ressortir des patrons vintage!!! Je crois bien que je vais aller fouiller dans les armoires des parents! Belle soirée, bisous

  2. J’ai souri et lu avec intérêt ton article car je possède ce patron que j’ai cousu il y a fort longtemps …Je me souviens que je n’avais pas mis les épaulettes qui me gênaient sous le manteau! elle est fort réussie cette blouse et ton tissu se prête bien à ce modèle pas si démodé que cela.

    • Merci ! J’avoue que je ne m’attendais pas à ce qu’une lectrice de ce blog possède également ce vieux patron 🙂 Les photos sur la pochette sont très démodées mais effectivement, le patron ne l’est pas tant.

  3. Belle réalisation ! moi aussi j’aime le vintage, la récup’ et la brocante… La lavallière je suis carrément d’accord avec son côté pas pratique et ultra chic, le col pelle à tarte est top ici et ce tissu une merveille !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s