Teinture Inkodye de Lumi

Teinture-inkodye-lumi-LLF

Il y a un peu moins d’un an, au début de ce blog, je vous parlais du photogramme sur textile. Ce procédé consiste à reporter un négatif sur du tissu au moyen d’une teinture photosensible. Soit on utilise une image imprimée sur du papier transparent, soit on pose des objets directement sur le tissu préalablement enduit de teinture.

Avec Aurore (la créatrice des Cousettes), nous avons décidé de passer de la théorie à la pratique et nous avons commandé trois bouteilles de teinture Inkodye de Lumi, coloris rouge, orange et bleu.

Il ne restait plus qu’à installer des tréteaux dans une pièce sombre et spacieuse (mission remplie par le garage de mes parents) et à laisser parler notre imagination !

Pour moi, ce fut cocktail de feuilles d’arbre, sauce cassettes audio (vestiges archéologiques de la civilisation des 90’s) sur son lit de petites étoiles. Aurore a préféré utiliser du matériel de couture et des images imprimées sur papier transparent.

Teinture-Inkodye-Lumi-LLF

La méthode est ultra simple :

  • Dans une pièce bien sombre, posez le tissu à plat (une planche à tapisser ou une large planche posée sur des tréteaux feront l’affaire).
  • Appliquez la teinture sur le tissu (ici du voile de coton blanc).
  • Posez l’objet ou le papier transparent sur le tissu, au pinceau ou avec un petit rouleau.
  • Exposez le tout à la lumière.
  • Lorsque la teinture a agi (+/- 10 minutes), rentrez votre composition dans la pièce sombre, retirez les objets/feuilles transparentes et rincez abondamment à l’eau claire.

Plus l’objet est plat, plus le résultat sera net. Pour maintenir les feuilles d’arbre bien à plat sur le tissu, j’ai tout simplement utilisé des cailloux. Quelques épingles peuvent aussi faire l’affaire.

La teinture en pleine évolution. Plus il y aura de soleil, plus la transformation sera rapide.

Et voilà le résultat !

Avec ces jolis tissus, je ferai des foulards.

La teinture Inkodye peut être utilisée pure ou diluée avec de l’eau. Dans ce dernier cas, elles est alors plus facile à étaler et donne une couleur plus claire. Attention, si le bleu reste intense même fortement dilué, les teintures rose et orange éclaircissent par contre beaucoup. Ne dépassez donc pas une dose d’eau pour deux doses de teinture, sauf si vous voulez obtenir des couleurs très claires.

Teinture-Inkodye-Lumi-LLF

Les cassettes audio sont parfaites pour jouer sur différents niveaux de transparence. Mes compiles de 15 ans d’âge ont retrouvé une seconde vie.

Pour varier les nuances, on peut aussi mélanger les couleurs… A condition d’aimer les surprises. En effet, impossible de savoir ce que le mélange donnera comme résultat avant que la teinture n’ait complètement agi, et il est alors trop tard pour modifier quoi que ce soit. La technique est pour le moins empirique !

Teinture-Inkodye-Lumi-LLF

Un dernier petit conseil : protégez bien vos bras et vos mains… La teinture photosensible fonctionne aussi très bien sur la peau🙂

Si vous voulez en savoir plus sur la teinture Inkodye de Lumi, cliquez ici. Moi je suis tellement contente du résultat que je pense repasser commande très prochainement ! Toutes les teintes me font envie :

Palette Inkodye Lumi, sur lumi.co

Palette Inkodye Lumi, sur http://lumi.co/

Il existe une autre marque, Solar Fast. Si l’un de vous l’a déjà testée, ça m’intéresse de savoir ce que ça vaut.

 

9 réflexions sur “Teinture Inkodye de Lumi

  1. Pingback: Foulards "cyanotypisés" | laissons Lucie Faire

  2. J’arrive un an après, mais j’espère avoir une réponse ; je fais des cyanotypes sur papier et sur Canson (4 articles sur mon blog) je les fais en mélangeant 2 solutions, mais en principe je n’obtiens que du bleu de Prusse sauf que la solution passée sur du jaune me donnera par exemple du vert; voila que chez vous je vois cqu’on peut acheter cette encre en orange ou rouge, je vais étudier ça. Mais je pense que ça revient bien plus cher que les 2 solutions ferrugineuses de Disactis. Vous dites que vous passez l’encre et puis posez vos casssettes dessus; vous n’attendez pas le séchage de l’encre? Car avec Disactis, on fais ça la veille à l’ombre totale………..Bref, avez vous refait des expériences?
    ET merci pour ce que j’apprends dans l’article et les commentaires!

    • Bonjour Anne. Avec les encres que j’utilise il ne faut pas laisser sécher. Il fait limiter au maximum le temps entre la pose de l’encre et la pose de l’objet/photo. Et bien sûr opérer tout ça à l’ombre. Je n’ai pas refait d’expériences récemment. Je vais peut-être m’y remettre🙂

  3. Pingback: Me Made May : semaine 4 | laissons Lucie Faire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s