Robe Harlequin

La Maison Victor, phase de test n°1, check !

Comme je vous le disais ici, j’ai bien flashé sur le premier numéro du magazine de couture La Maison Victor. En particulier sur la robe Harlequin, que voici que voilà !

DSC00248

Les plus :

  • Le design : On aime ou on n’aime pas… Mais moi j’adore !
  • La facilité d’exécution : Easy je vous dis ! En quelques heures, c’était bouclé. Et encore, parce que j’ai fait des modifications (on en reparle plus bas).

DSC00245

Les moins :

  • Le patron : Et c’est là que les Romains s’empoignèrent ! Attention, si vous souhaitez vous lancer dans une Harlequin, lisez bien les lignes suivantes : Juste avant de couper mon tissu, je me suis rendu compte que mon devant et mon dos n’avaient pas la même longueur. Je ne parle pas de 0,5 mm, non, mais bien de 13 cm de différence. Genre le devant, c’est un t-shirt, et le dos, c’est une robe… Gênant ! J’ai vérifié, l’erreur ne vient pas de moi mais bien du patron. Autre petit pépin, les photos du magazine nous montrent une robe qui arrive un peu plus haut que le genou. Moi elle, m’arrive juste en dessous de la biiiiiiip ! J’avais pourtant bien ajouté les 4 cm de valeur couture recommandés pour l’ourlet. J’ai donc dû tricher avec un ourlet au biais invisible pour préserver ma pudeur. Je suppose qu’il fallait prolonger la longueur en décalquant le patron, ce qui n’est indiqué nulle part… Conclusion : harlequinophiles, ajoutez au moins 10 cm au patron dans la longueur ! Sinon, gare aux courants d’air !
  • L’enfilage : Les créateurs ne prévoient pas de fermoir. Grosse erreur ! J’ai essayé d’enfiler ma robe sans fermoir… Un merveilleux instant de solitude. J’ai donc décousu au sous-bras et placé un fermoir invisible de 40 cm (il faut bien ça). Mon tissu n’était peut-être pas assez extensible… En même temps les infos quant au tissu à utiliser sont plutôt laconiques.

DSC00240

Ceinturée

DSC00242

Les modifications :

  • Le fermoir invisible donc : Indispensable je vous dis !
  • L’enforme : plutôt que de terminer les manches au biais, j’ai préféré redessiner l’enforme pour qu’elle englobe en une pièce le col et les emmanchures. Ce n’est qu’une question de choix, la formule proposée dans le magazine est bonne aussi.

Bilan général :

Ma foi, plutôt bon. Même s’il y a clairement un problème au niveau de la longueur, le patron est très bien fait en général. Les pièces s’assemblent parfaitement, et j’ai pris beaucoup de plaisir à coudre ce modèle. Modèle qui a d’ailleurs obtenu son petit succès auprès de mes proches. Ça fait toujours plaisir🙂

La robe Harlequin ne sera dès lors sûrement pas ma dernière réalisation La Maison Victor (d’ailleurs une GIG pourrait bien faire son apparition ici dans les semaines à venir…). Par contre, je ferai gaffe aux patrons.

DSC00247

Le tissu graphique, que j’aime beaucoup, provient de chez Assaban à Farciennes.

Et dans la philosophie du Wearability Project, j’ai décidé de tester en vrai ma robe avant de vous la montrer, histoire d’évaluer sa « portabilité ».

Voici donc la tenue que j’ai portée ce lundi pour aller au bureau :

DSC00251

Robe Harlequin home-made, manteau Mango d’il y a au moins 5 ou 6 saisons, bottes noires en cuir Zara d’à peu près la même époque (je suis terriblement conservatrice), gilet noir Zara (pas très visible sur la photo) d’il y a 3 ou 4 saisons (hou le jeunot!!!)

J’avais peur que la  longueur (si on peut parler de « longueur », mais « courseur » n’existe pas), rende cette robe incompatible avec mon boulot. J’ai pourtant bravement tenté l’expérience, et tout s’est fort bien passé. Je ne me suis pas sentie mal à l’aise une seule seconde, on ne m’a pas regardée bizarrement, et je n’ai pas passé la journée à tirer sur ma robe pour cacher mes fesses. Ma dignité est sauve !

DSC00252

Si l’un de vous a déjà testé un patron La Maison Victor, son avis m’intéresse grandement.

Portez-vous bien !

23 réflexions sur “Robe Harlequin

  1. Tu m’as fait bien rire !
    Je voulais tester la robe proposée en grande taille (malheureusement je n’ai pas ta taille de guêpe ;-)), je vérifierai donc bien le patron et la longueur proposée avant la coupe… Mesure 5 fois, coupe une fois !
    Je suis juste très dubitative sur la fermeture éclair posée en applique extérieure.
    Bonne journée
    La Colombe

    • Pour la fermeture éclair, j’ai en fait posé un fermoir invisible, du coup ça ne se voit pas du tout. Tellement pas que je n’ai même pas pris le temps de le photographier (encore une erreur à corriger!) Si tu choisis un tissu plus extensible, type tricot, ce n’est peut-être pas nécessaire. Mais j’ai un doute !

  2. je trouve la tienne magnifique!
    la longueur effectivement se corrige parcequ’il faut retrouver sur une autre feuille de patron le morceau qu’il manque ; je m’en suis rendue compte en essayant de voir la video sur le site!
    je vais tenter mais en la doublant et du coup je vais mettre une fermeture car la taille de guêpe me fait peur!

  3. J’adore !! Le tissu est superbe… Elle te va très bien… Et avec la ceinture c’est chouette aussi !
    Merci pour toutes les infos concernant le modèle, ça évitera les déconvenues !

  4. Pingback: Un samedi chez les Cousettes | laissons Lucie Faire

    • Personnellement la Martini me plaît moins, et ma todo list est loooooooongue ! Mais je vais regarder le patron et je reviendrai vers toi pour te dire ce que j’en pense. De ce que j’en ai lu, les explications pour la découpe du décolleté sont très limitées. Ils renvoient vers la vidéo sur le site… qui évidemment est payante.

  5. Pingback: Jupe Livie | laissons Lucie Faire

  6. Pour ma part, la robe Harlequin s’est passée sans encombre (mis à part, le problème de longueur puisque je me suis rendue compte juste avant de couper dans mon tissus que la suite du patron était sur une autre page..) je n’ai pas du mettre de fermeture éclair pour l’enfiler pourtant, je n’ai pas utiliser de tissus extensible (une en molleton et une en velours milleraies..) mais il faut bien avouer qu’au moment de la mettre et de l’enlever, la partie « taille » de la robe bloque un chouilla à la poitrine mais ça passe!🙂

    • Bonne idée la bande noire sur le devant, ça rend vraiment bien! Ce qui est bien en couture, c’est qu’on peut souvent rattraper les boulettes.
      En tout cas, maintenant quand j’utilise un patron La Maison Victor, je vérifie 10 fois avant de couper🙂

  7. Pingback: Coussins « Je ne vous jette pas la pierre, Pierre…  | «laissons Lucie Faire

  8. Pingback: Jupe trapèze 70’s Dressing Chic | laissons Lucie Faire

  9. J’ai tenté de commander le patron mais victime de son succès plus moyen de se le procurer. J’ai eu un véritable coup de cœur, je cherche quelqu’un qui pourrais, dans un étant de bonté , me prêter ou me photocopier le patron.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s