Mon nouveau sac de couture (de feignasse)

Sac de couture Les Cousettes

Mon premier sac de couture, réalisé lors d’un atelier chez Aurore, m’a lâchée après presque 2 ans de bons et loyaux services. Il faut dire que je lui rendu la vie dure : trimbalé 2 à 3 fois par semaine pour les cours et les ateliers, trituré, malmené, jeté dans le coffre de ma voiture avec toute la délicatesse dont je suis capable… C’est un vrai miracle qu’il ait tenu le coup aussi longtemps.

D’autant plus que j’avais eu la mauvaise idée d’utiliser de la toile cirée pour le réaliser. La toile cirée, a tendance à se déchirer avec le temps, et mon sac s’est vite retrouvé plein de trous. Pour ce genre d’accessoires, il vaut mieux utiliser du coton enduit, plus résistant et plus souple.

En plus, mon chat s’est quelque peu lâché sur mon joli sac un jour où il était en grande forme… et où il avait mangé je ne sais quoi… je préfère ne pas savoir… j’essaie d’oublier cette expérience « olfactivement » douloureuse. Résultat, mon chat a fini en rôti, avec un gratin dauphinois c’est délicieux mon sac à fait un passage obligé à la machine. Il en est ressorti tout propre, mais ça ne lui a pas vraiment réussi. Paix à son âme… (je parle du sac, pas du chat).

Bon bon bon, venons-en au sac numéro 2. Pourquoi un sac de feignasse ? Eh bien tout simplement parce que je n’ai pas eu le courage de me relancer dans la confection longue et périlleuse de ce modèle, dont je possédais pourtant le patron… et que je l’ai donc acheté tout fait ! Oui, c’est un peu scandaleux🙂 Mais ce petit sac de couture réalisé par Aurore était si joli, si « palette automne » (assorti à mon manteau fétiche qui plus est)… Il était parfait pour moi. Mieux que ça : il m’attendait.

Petit aperçu des nombreuses poches, avec un super compartiment pour ranger toutes mes bobines de fil (euh, non, 1/10 à peine) et deux pochettes pour mes ciseaux de tailleur et de brodeuse.

La poche « fourre-tout » :

Sac de couture Les Cousettes

Quand j’ai commencé à coudre et que j’ai découvert cet immense champ des possibles, je me suis dit que désormais je réaliserais tous mes vêtements et tous mes accessoires moi-même, que je n’achèterais plus jamais rien en magasin, même pas un cadeau pour l’anniversaire d’un proche… Hahaha… j’étais jeune et innocente !

Quand on travaille à temps plein et qu’on a un minimum de vie sociale, c’est tout simplement impossible. J’ai donc bien sûr dû revoir mes ambitions à la baisse. Et ce n’est pas bien grave. Aujourd’hui, quoi qu’il en soit, j’achète peu en grande distribution, juste les basiques dont la confection ne présenterait pas un grand potentiel « amusement ». Je préfère consacrer mes temps libres à coudre des pièces plus « fun ».

« Fun » n’est peut-être pas tout à fait le bon mot, je ne pense pas coudre des choses particulièrement « fun » et mon style est plutôt sobre. Disons des pièces plus particulières, que je ne trouverais pas chez Mango ou Zara (mes anciens dealers).

En plus de ces fichues journées qui s’obstinent à ne faire que 24 heures, il faut ajouter le fait que je n’aime pas tellement coudre des accessoires. Ça me pompe très rapidement et je n’ai pas la patience. Je trouve la confection des vêtements beaucoup plus amusante. Allez comprendre…

Au final, j’ai un superbe sac de couture (dont cette fois-ci je prendrai grand soin, c’est promis) que j’adore, et j’ai soutenu le travail d’une créatrice de ma région, une amie qui plus est. Je pense que c’est l’achat le plus utile que j’ai fait depuis longtemps.

14 réflexions sur “Mon nouveau sac de couture (de feignasse)

  1. Très chouette !!! Tu as bien fait de te laisser tenter.
    Et Aurore, elle le vendrait pas le patron du fameux sac par hasard ?? (j’aime bien coudre les accessoires parce que c’est rapide contrairement à d’autres choses😉 le quilting d’un plaid par exemple arffff )
    Et entièrement d’accord avec toi pour la longueur des journées😛
    Bises

  2. Magnifique et quel précision dans les finitions! Bon ok j’arrête de m’auto-congratulé😉 Le pire c’est que tu n’aime pas les accessoire mais tu remet le couvert avec l’atelier créatif du sac de surjeteuse… Je crois que nous les couturière on aime se torturer.😀

  3. Pingback: Les retouches : diplômée ! | laissons Lucie Faire

  4. Pingback: Poubelle de couture et poire vaudou | laissons Lucie Faire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s