Duo de pantalons, et pourquoi je n’achèterai plus jamais de pantalons dans le prêt à porter

Jean Burda Style par Laissons Lucie Faire

Il y a plusieurs années, j’ai cousu mes premiers pantalons, deux jeans que je vous avais montrés ici et ici. Je les ai beaucoup portés, été comme hiver, et il ne s’est pas passé une semaine sans qu’ils se retrouvent dans mon panier à linge. Malgré ça, ils ont tenu 5 ans, ce qui n’est pas rien. Et puis ils ont lâché en même temps : trou au genou pour l’un, à l’entre-jambe pour l’autre. Tout ça un peu après la naissance du Doubitchou.

Autant vous dire que sur le coup, je n’ai pas vraiment eu envie de me lancer dans la réalisation de deux pantalons cousus main, pas compliquée en tant que telle mais chronophage. On va dire que l’énergie et le temps me manquaient cruellement à l’époque. J’ai donc décidé d’acheter des pantalons dans le prêt à porter, à moindre coût puisque je suis fauchée j’ai d’autres priorités en matière d’investissement financier.

Je suis ressortie du magasin (un multimarques que je ne citerai pas) avec trois pantalons : un slim kaki et deux jeans. Le slim kaki s’est abîmé dès le premier lavage. La fibre a peluché, c’est une horreur. Un des jeans s’est déchiré aux fesses sur 15 cm dans un mouvement pourtant pas tellement acrobatique (se baisser pour ramasser un objet c’est un peu la base de la vie domestique, surtout quand on a des enfants). Le tout pas discrètement puisqu’un tonitruant « CRRRRAAAAAAC » a constitué la bande son de ce grand moment de solitude. Heureusement j’étais chez moi. Si ça s’était passé au travail, je crois que j’en aurais été mortifiée…

Le troisième pantalon se porte bien mais j’ai l’impression que ce n’est qu’une question de semaines, peut-être de mois si j’ai de la chance. Au total, je n’ai dépensé « que » 110 euros pour les trois pantalons, ce qui n’est pas grand chose. Mais pour ce résultat, ça fait cher. J’ai donc repensé à mes bons vieux jeans cousus main pour moins de 30 euros chacun et qui ont tenu 5 ans et je me suis résolue à consacrer un peu du temps que je n’ai pas à coudre deux pantalons, un en jean et un en sergé crème 🙂

Le modèle

On ne change pas une équipe qui gagne, j’ai utilisé le même patron que pour mes deux premiers pantalons, le modèle 115 du Burda de mars 2014. Cette coupe me convient parfaitement et le patron étant déjà décalqué, j’ai pu gagner du temps sur cette étape fastidieuse.

Jean Burda Style par Laissons Lucie FaireJean Burda Style par Laissons Lucie Faire

J’avais envie de pantalons bien moulants et j’ai donc repris légèrement les côtés pour que le résultat soit plus seyant. Pour le reste, je n’ai rien changé et c’est presque les yeux fermés que j’ai cousu ces deux pantalons. J’ai juste bien galéré avec le cordonnet utilisé pour les surpiqûres du jean qui s’est cassé à plusieurs reprises et qui a souvent bloqué ma machine. Le résultat est joli mais bon sang, ce fut laborieux !

Jean Burda Style par Laissons Lucie FaireJean Burda Style par Laissons Lucie Faire

Les tissus

Ce modèle de slim nécessite un tissu avec de l’élasthanne. J’ai trouvé le beige chez Mondial Textile et la toile de jean aux Tissus du Chien Vert. Les deux tissus ont l’air de bonne qualité mais on verra à l’usure. Il est fréquent que les tissus avec un pourcentage d’élasthanne ne vieillissent pas très bien. Pour le moment, après quelques passages en machines, RAS !

Jean Burda Style par Laissons Lucie FaireJean Burda Style par Laissons Lucie Faire

Pour l’intérieur des poches, j’ai utilisé des chutes de doublure crème et de coton imprimé pour le jean. 

Jean Burda Style par Laissons Lucie Faire

En comptant le fermoir et le bouton pression, chaque pantalon m’est revenu à plus ou moins 25 euros. S’ils tiennent dans le temps, et je pense que ça sera le cas, ça sera plutôt un bon investissement. Mes pantalons m’auront quand même coûté quelques heures de sommeil puisque je couds essentiellement quand les filles dorment et que la maison est rangée, c’est-à-dire tard le soir, parfois même très tard. Faut c’qui faut !

 

Bilan

Je suis parée ! Ce modèle de slim me plait toujours autant et je n’exclus pas une nouvelle version, quand mon deuxième jean acheté en magasin rendra l’âme.

Et comme j’ai très peu de temps pour bloguer et qu’il y a plein de choses que je ne vous ai pas encore montrées, ce billet est l’occasion de faire d’une pierre quatre coups puisque je vais aussi vous présenter vite fait les deux tops que vous voyez sur les photos.

Le top violet est le débardeur Givre de Deer and Doe, cousu il y a presque un an dans un jersey violet à motif dit « origami ». Ce tissu est super, je ne me souviens plus de l’éditeur mais je l’avais commandé via le site Makerist. Le modèle est très moulant et je pense que je ferai la taille au dessus pour une prochaine version. En dehors de ça, toujours aussi contente des patrons Deer and Doe qui sont décidément une valeur sûre !

Jean Burda Style par Laissons Lucie Faire

Le top Léopard est une couture plus récente. Le jour où j’ai acheté ma toile de jean chez Les Tissus du Chien Vert, les vendeuses m’ont proposé un petit coupon, 60 cm à tout casser, de cette superbe double gaze à motif léopard. Il était invendable, probablement en raison de la dimension qui ne laisse pas beaucoup de possibilités. Peut-être aussi du motif qui fait peur ? Elles m’ont fait un prix et j’ai embarqué ce tissu pour un peu moins de 5 euros, dans l’idée d’en faire un top.

Top léopard par Laissons Lucie Faire

J’ai dû beaucoup fouiller dans mes patrons pour trouver le modèle qui entrerait dans ce coupon riquiqui. Il me fallait un modèle très simple, avec le moins de détails possible. Le top Viva de La Maison Victor m’a semblé bien convenir. Normalement, ce modèle est ouvert dans le dos mais je l’ai retravaillé pour qu’il soit complètement fermé. Le dos ouvert est très joli, mais pas pratique du tout, pas portable au boulot, et en plus j’ai horreur de ne pas porter de soutien-gorge. Et puis à mon sens, le côté « grrrrraou »du léopard est suffisamment marquant pour éviter d’en rajouter une couche avec un dos dénudé (en même temps pourquoi pas, chacun.e fait comme il/elle veut).

Et pour clôturer, un petit coucou de Miss Cracotte qui a trépigné d’impatience pendant tout le « shooting » parce qu’elle voulait absolument être sur une photo aussi. Elle aurait bien voulu que je couse quelque chose pour elle dans la double gaze léopard, mais je me suis dit qu’elle était un peu petite pour porter ce genre de motif et qu’il était hors de question que je lui donne ce tissu beaucoup trop beau que je comptais bien garder pour moi, non mais. Enfin je sais pas, c’est peut-être des bêtes idées préconçues (j’en ai plein mais j’essaie de me soigner). Peut-être qu’une petite chemise classique léopard taille 5 ans ça pourrait le faire ?

Jean Burda Style par Laissons Lucie Faire

Je vous souhaite de bonne vacances si vous en prenez. Profitez bien de l’été !

 

 

 

Publicités

11 réflexions sur “Duo de pantalons, et pourquoi je n’achèterai plus jamais de pantalons dans le prêt à porter

  1. Superbes les pantalons ! Je t’envie vraiment on dirait des « vrais » MDR !!! Très réussis, ça donne envie de s’y mettre… Combien d’année de couture pour arriver à ce résultat !,

  2. Je suis admirative : ils sont magnifiques ! Le 1er que j’avais fait était trop grand, je retenterai prochainement !

    Et j’aime aussi beaucoup ton top violet !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s