Elsa, Plantain et slim Burda

Je vous présente aujourd’hui trois pièces très simples, tellement simples que j’ai même hésité à vous les montrer parce que je me suis dit que ça ne valait peut-être pas la peine. Quelle introduction ! Voilà qui donne envie de poursuivre sa lecture !

Slim Burda, chemise elisa et Plantain Deer and Doe

Non mais franchement, un cinquième pantalon slim Burda (3 versions en jean et une version en sergé crème à mon actif), ça finit par devenir lassant. Et une chemise, et un sweat à longues manches, non mais la dingue quoi ! Quelle prise de risque, quelle audace vestimentaire !

Slim Burda, chemise elisa et Plantain Deer and Doe

Effectivement, ce que je vais vous montrer aujourd’hui n’a rien de fou, mais correspond parfaitement à mon style vestimentaire et à mon mode de vie. J’ai cessé depuis longtemps de lutter contre ma boring attitude. On est ce qu’on est.

Commençons par le pantalon. Il s’agit donc du modèle 115 du Burda de mars 2014, un patron que j’ai plus que rentabilisé. J’avais envie d’un pantalon de couleur pour changer du jean et du noir. J’ai choisi un sergé d’un vert que je ne peux pas vraiment qualifier, pas kaki, pas pistache non plus. J’ai d’ailleurs eu du mal à trouver le fil de la couleur adéquate. Guterman n’a donc pas tout prévu dans sa palette. J’ai trouvé une teinte relativement proche mais c’est quand même pas tout à fait pareil. Oui je chipote, mais en plus d’être « boring » je suis aussi complètement obsessionnelle tatillonne.

Chemise elisa La Maison Victor et slim Burda

Je ne vais pas revenir sur le patron parce que ce serait vraiment de la répétition. Et si en plus de tous mes défauts je me mets aussi à radoter… Juste vous préciser que je suis toujours aussi contente de ce modèle et heureuse de pouvoir gagner un temps précieux en « recyclant » un patron déjà prêt. Ce n’est pas de la fainéantise, non, c’est juste de la rationalisation.

Plantain Deer and Doe et chemise elisa

Le sweat est un Plantain, le patron gratuit Deer and Doe (radine en plus…) Simple, rapide, efficace. Le tissu est un jersey à motif en relief de couleur brique, trouvé aux Tissus du Chien vert. Il est hyper chaud, ce qui est parfait parce qu’avec l’âge j’ai tendance à devenir frileuse (j’en rajoute une couche, histoire de bien vendre du rêve… en même temps on est sur un blog couture, pas sur Tinder).

Slim Burda et Plantain Deer and Doe

La chemise est le modèle Elsa de La Maison Victor (n°5 septembre-octobre 2016). La coupe est simple, un peu ample, avec un petit pli creux dans le dos. Le tissu est un coton double gaze écru à pois dorés, autrement qualifié « tissu essuie de vaisselle » (en Belgique, on dit « essuie » pour « torchon ») par ma prof de couture. Moi j’aime bien la double gaze. Déjà, c’est parfait pour essuyer les verres, ce qui est toujours pratique. Mais en plus, c’est léger, fluide et confortable. Le seul petit problème ici est que les pois dorés perdent leur couleur et deviennent blancs avec la chaleur du fer. Je suis donc obligée de repasser sur l’envers ou avec une pattemouille. Ça me gonfle un peu, mais vu les 2 heures de repassage auxquelles je m’adonne hebdomadairement, je ne suis plus à ça près.

Chemise elisa La Maison Victor et slim Burda

Chemise elisa La Maison Victor

Chemise elisa La Maison Victor

Chemise elisa La Maison Victor et slim Burda

Rien à vois mais je permets une petite digression : les podcasts audio m’aident beaucoup à transformer les corvées ménagères en moments agréables où j’apprends plein de choses, tous sujets confondus. Tout en repassant, repliant, époussetant, frottant, rangeant, triant et plein d’autres trucs chiants en -ant, j’écoute « La Poudre », « Vlan », « Bouffon », « Programme B » « Code source » et encore plein d’autres choses. Et vu comme je suis maniaque, je serai bientôt le Bernard Pivot du placard à balais !

Chemise elisa La Maison Victor et slim Burda

L’interlude culturel étant clos, j’en reviens à la couture.

J’ai cousu ces trois vêtements indépendamment les uns des autres, sans penser les porter ensemble. Finalement, j’aime bien l’association, plutôt colorée tout en restant sobre quand même. L’avantage quand on reste dans une palette de couleurs, la palette automne pour ma part, c’est qu’il est plus facile par la suite d’associer ses vêtements entre eux.

J’ai déjà beaucoup porté ces trois pièces, ensemble ou séparément. Vu la régularité avec laquelle je poste sur mon blog depuis quelques temps, plusieurs mois se sont en effet écoulés entre la confection de ces vêtements et la publication de ce billet. Je n’ai quand même pas attendu que les pièces soient élimées par l’usure avant de vous les montrer, ce qui est déjà un succès en soi.

Je vous reviens dès que possible, j’espère dans pas trop longtemps.

Bisous !

P.S. : en matière de podcast, je vous conseille d’écouter l’épisode de « Chiffon » dans lequel Valérie Tribes reçoit Mireille Dumas. La discussion est passionnante, surtout pour les amoureu.x.ses de la couture. Ne me remerciez pas 😉

 

21 réflexions sur “Elsa, Plantain et slim Burda

  1. Trop chouette ces suggestions de podcast! Moi aussi je rentabilise ce temps là en essayant de me cultiver un petit peu (pas dit qu’il reste quelque chose 2h après mais bon…) j’aime beaucoup La poudre, Un podcast à soi (Arte radio), Les others, Boomerang (juste pour la voix d’Augustin Trapenard),… Merci beaucoup pour tes articles à la fois pertinents et agréables à lire 🙂

  2. Bon et bien podcasts notés pour mes prochaines séances ménage, mais aussi couture, après tout 😉
    Moi j’aime bien aussi les podcasts de France inter, et notamment ceux de grand bien vous fasse j’ai récemment écouté un podcast sur les cons :-p et j’ai pensé à quelques chefs 😮 🙂
    Sinon, couture mais efficace !!!!

  3. Je n’ai jamais commenté ce blog mais je me lance. Merci de partager votre passion avec nous avec humour !
    J’ai découvert les podcasts il n’y a pas si longtemps avec Les braqueurs et Les couilles sur la table. Il y a la côte mauvais garçon et le côté féministe !
    Bonne journée.

  4. j’aime beaucoup cette version du plantain que je n’aurais pas eu l’idée de faire dans un tel tissu… et pourtant, je suis frileuse…
    la couleur est très belle !

  5. Déjà quelques années que je fréquente ton blog et que tes histoires me font toujours autant sourire 🙂
    Même si ces pièces n’ont pas de fantaisie, elles ont le mérite d’être brillamment réalisées.
    J’adore la chemise ! Le tissu vient également du chien vert ?

    Ce qui est bien c’est que tu sembles avoir survécu à tes 2 montres 🙂

    A bientôt,
    Sarah

  6. Tes 3 pièces cousues sont peut être simples mais elles sont bien réalisées, jolies et s’associent bien entre elles. L’important c’est de se sentir à l’aise dans ses vêtements et de pouvoir les porter au quotidien…

  7. Moi aussi j’aime bien le plantain en sweat molletonné mais j’avoue que je trouve le décolleté trop plongeant pour le porter avec une chemise en dessous. Je le trouve plus beau tout seul. A accessoiriser avec un foulard s’il fait froid. Mais bon, les goûts et les couleurs… En elle-même, chaque pièce est jolie et bien réussie.

  8. Pingback: Sweat So Classic Damn Good Caramel | laissons Lucie Faire

  9. Depuis que tu as écrit ce post ils sont peut-être éliméd par l’usure mais tant pis il faut quand même que je le dise : séparément ou ensemble ce sont 3 jolies pièces.

Répondre à Cathy Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s